Déclaration sur la rivière Petitcodiac

Le 4 mai 2000, les Sentinelles Petitcodiac ont lancé la Déclaration sur la rivière Petitcodiac dans le but de convaincre les gouvernements de restaurer le flux naturel d’eau d’ici l’an 2004. Depuis 2000, au delà de 5000 signatures ont été recueillit. 
Le texte intégral de la déclaration, présentée en anglais, en francais et en mi’kmag se lit comme suit:

Nous, qui apprécions la valeur de la rivière Petitcodiac, de son bassin et de son estuaire, résolus:

à proclamer à nouveau le droit des individus et des collectivités du bassin et de l’estuaire de la Petitcodiac à un environnement sain, à l’air sain, à des cours d’eaux en santé, et à l’accès à ce merveilleux réseau de rivières au coeur de nos valeurs sociales, récréatives, culturelles, économiques et spirituelles,

à mettre un terme au déclin et au dépérissement de la rivière Petitcodiac et de la vie qu’elle soutient, et

à empêcher que les générations présentes et futures n’héritent du dégât environnemental causé par le barrage-chaussée Petitcodiac,

avons décidé d’associer nos efforts pour réaliser ces objectifs :

permettre la restauration maximum de l’estuaire et du mascaret de la rivière Petitcodiac, la restauration de l’habitat du poisson dans le réseau de rivières, la protection des sanctuaires d’oiseaux migrateurs et des riches aires d’alimentation de la baie de Shepody,

restaurer complètement le flux naturel de la rivière Petitcodiac, en remplaçant une partie du barrage-chaussée par un pont, et

voir à ce que les gouvenements du Nouveau-Brunswick et du Canada réalisent la restauration complète du flux naturel de la rivière Petitcodiac d’ici l’an 2004.

Nous nous engageons à ces fins tant et aussi longtemps que brillera le soleil, que poussera l’herbe et que couleront les rivières.

 

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

canadadon

water-alliance