Notre vision pour la rivière Petitcodiac

Depuis le printemps de 1999, notre organisme travaille à bâtir une vision pour le bassin versant de cette rivière, dont la région en sera fière. Cette vision consiste à reconnaître que notre rivière mérite notre attention, à accepter que des erreurs ont été faites dans le passé, à identifier des options concrètes et des solutions pour régler ces problèmes, à profiter des opportunités de développement économique et social, à établir un consensus et aller de l’avant.

Notre vision porte également sur la reconnaissance du principe que nous partageons tous la responsabilité de résoudre les problèmes reliés à la rivière Petitcodiac, et que les décisions antérieures prises par nos politiciens prédécesseurs n’ont fait que remettre à plus tard le jour où une décision serait prise de restaurer le bassin de cette rivière. C’est la responsabilité de notre génération, non de celle à suivre, de corriger les erreurs commises sur la rivière Petitcodiac.

La restauration du flux naturel de l’eau

Tel que démontré dans notre  »Document de réflexion » lancé en mars 2000, les Sentinelles Petitcodiac sont en faveur de restaurer le flux naturel de l’eau de la rivière Petitcodiac en remplaçant une partie du barrage-chaussée par un pont partiel. Nous considérons cette solution comme étant la solution à long terme la plus raisonnable, rentable et saine pour l’environnement, pour le bien du bassin entier de la rivière et de tous les résidents qui y habitent.

La restauration du Mascaret

Les Sentinelles Petitcodiac croient que l’énorme fierté de la communauté, les opportunités de développement économique ainsi que la bonne volonté internationale peuvent résulter de la restauration du Mascaret de la rivière Petitcodiac. Nous nous engageons à travailler avec les entreprises locales, les communautés et le gouvernement afin de promouvoir le développement et la restauration de ce phénomène naturel et unique, sûr de devenir un autre bijou dans l’offre déjà exceptionnelle du Nouveau-Brunswick de tourisme et d’expériences récréatives dans la région de la Baie de Fundy.

La restauration de l’estuaire

La restauration du flux naturel de l’eau de la rivière Petitcodiac mettra en marche un des plus grands projets de restauration d’estuaires au Canada jusqu’ici : l’ouverture de 21 kilomètres d’une rivière à marée longue de 54 kilomètres et la restauration des fonctions normales du bassin de la rivière à approximativement 50% des 3 000 km2 de ce bassin. Ces mesures contribueraient grandement à restaurer l’intégrité écologique du bassin, produisant ainsi la bonne volonté internationale et, nous croyons, l’énorme fierté de la communauté.

Le rétablissement des pêcheries

Les Sentinelles Petitcodiac s’engagent à travailler avec les représentants des pêcheries commerciales et récréatives ainsi que les communautés et le gouvernement dans les efforts de protéger et restaurer les activités de pêche dans le bassin de la rivière Petitcodiac et l’estuaire de la Baie de Shepody. Des mesures saines peuvent être développées non seulement pour protéger les intérêts des pêcheries existantes, mais aussi pour façonner une industrie de pêche récréative et commerciale forte et durable dans cette région.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

canadadon

water-alliance