Ancien site d’enfouissement

Bref historique

L’ancien site d’enfouissement de la ville de Moncton, situé sur 35 hectares (87 acres) le long de la rivière Petitcodiac, devient opérationnel peu après la construction du pont-chaussée, en 1968. Selon les registres, les substances nocives suivantes seraient enfouis dans ce dépotoir : des déchets à base de pétrole, des déchets animaux liquides, de l’isolant de tuyauterie en amiante, de la mousse isolante d’urée formaldéhyde (MIUF), le produit de nettoyage hydroxyde de sodium SCA-134, des déchets de fosses septiques, des boues d’égout et des déchets biomédicaux (rapport GEMTEC, 1995). Le site cessa d’être opérationnel en 1992, après plus de 20 ans de service.

 

Moncton_landfill_May_28_09 001_resize

 

Source de pollution

En 2000, une enquête environnementale menée par le Environmental Bureau of Investigation (EBI) et les Sentinelles Petitcodiac avait révélé que des milliers de litres de lixiviat toxique s’écoulaient quotidiennement dans la rivière Petitcodiac à partir de l’ancien site d’enfouissement le long du ruisseau Jonathan.

Action légale

En février 2002, des accusations ont été portées par la Direction générale de l’application de la loi d’Environnement Canada contre la Ville de Moncton et la firme d’experts-conseils relativement à ce cas de pollution. La Ville de Moncton a plaidé coupable à ces accusations en septembre 2003, et a convenu d’un plan de fermeture qui éliminerait les déversements toxiques dans le ruisseau Jonathan et la rivière Petitcodiac.

Pénalité

En 2007 la firme d’experts-conseils a été trouvée coupable par le tribunal qui lui a imposé des amendes totalisant 28 000 $. Voici la première fois au Canada qu’une firme d’ingénieurs est trouvé coupable de ne pas respecter la loi sur les pêches.

Résultats

Plus de cinq ans après l’ordonnance du tribunal visant les travaux et huit ans après la découverte des déversements toxiques, le plan de fermeture ébauché n’a pas encore été mis en œuvre. Le dossier du dépotoir n’a guère progressé en 2008 et aucun nettoyage fut accomplit jusqu’à présent. Malheureusement ce retard signifie que la qualité de l’eau et ses habitats se dégradent encore davantage.

Que puis-je faire?

Communiquez vos inquiétudes avec le bureau de la Ville de Moncton et Environnement Canada concernant l’écoulement de produits toxiques provenant de l’ancien site d’enfouissement de la ville de Moncton.

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

canadadon

water-alliance