Le blogue du patrouilleur vise à informer sur la santé de la rivière Petitcodiac en surveillant, documentant et signalant les observations sur son état actuel ainsi que les risques environnementaux. Sentinelles Petitcodiac utilise les résultats de ces rapports pour mettre fin aux infractions environnementales et dissuader les pollueurs potentiels.

Vous voulez en apprendre plus sur notre travail ou vous avez des informations à nous transmettre ? Contactez-nous à info@petitcodiac.org. 

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

Sentinelles Petitcodiac signale à la Ville de Moncton un dépotoir à neige trop près du marais.

Par Georges Brun, Patrouilleur officiel des Sentinelles Petitcodiac
Correction : Monique Arsenault

Dans une de mes plus récentes patrouilles au mois de mai, j’ai découvert un dépotoir à neige près du rondpoint de la rue West Main de la ville de Moncton (à l’entrée de l’ancien dépotoir de déchets) qui pourrait causer de sérieux problèmes à l’écosystème du marais de cette zone.

Connu sous le nom de Causeway snow storage facility, le site est utilisé par la municipalité pour les opérations de déneigement dans le centre-ville. Il est situé immédiatement au sud du rondpoint de la rue West Main. La rivière Petitcodiac est située à environ 600 mètres au sud du site. La zone entre le dépotoir de neige et la rivière est occupée par des marais. Ce marais est identifié comme une terre humide d’importance provinciale par le ministère de l’Environnement du Nouveau-Brunswick. Ainsi, pour protéger la qualité de l’eau, la province a recommandé à la Ville de Moncton de maintenir une zone tampon entre le dépotoir de neige et le marais.

La butte de neige est colossale (en raison de toute la neige que nous avons eue cette année dans le sud-est de la province) et remplie de déchets et de gravier. Étant donnée la quantité de neige qui s’y trouve, la zone tampon n’a pas été respectée. Les Sentinelles Petitcodiac craignaient que cette gigantesque butte de neige qui fond lentement ait de sérieuses répercussions sur la nature environnante.

depotoirneige_aerienne

GeoNB francais

La butte de neige (en brun) se trouve tout près d’un étang (en vert) qui fait partie du marais et des terres humides entourant la rivière Petitcodiac. On peut voir son ampleur ici grâce à Google Maps ainsi que la zone des terres humides grâce à GeoNB.

depoitoir

Dépotoir de neige, vue de loin.

Georges Brun sur la butte de neige

Votre patrouilleur Georges Brun sur le dessus de la butte de neige. On aperçoit l’étang et le marais qui se trouvent tout juste à côté.

La butte de neige est gigantesque et prendra donc longtemps à fondre. Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous, elle est remplie de déchets et de gravier. Les vents font voler les déchets, les transportant dans les régions voisines, ce qui pollue et a des effets néfastes sur l’habitat fragile des terres humides tout près.

dechets_2

dechets_3

Dechets sur la butte de neige

La neige peut contenir des quantités importantes de contaminants tels que des hydrocarbures pétroliers, des métaux, du chlorure et des sédiments lourds. Le gravier et les contaminants pourraient faire leur chemin vers l’étang voisin et marais où de nombreux oiseaux, comme les Bernaches du Canada, Sarcelles à épaulettes et Bruant chanteurs, vivent et font leur nid.

Gravier sur la butte de neige

bernaches

BruantChanteur

sarcellesepaulettes

Nous avons donc contacté la Ville de Moncton, il y a quelques semaines et nous lui avons fait part de ce rapport de patrouilleur et de nos recommandations ci-dessous.

1-Nous recommandons d’envoyer une équipe de la Ville de Moncton pour ramasser les déchets qui se trouvent sur le dépotoir de neige avant que le vent ne fasse voler ces déchets un peu partout dans le marais environnant. Nous recommandons aussi de mettre une clôture autour du dépotoir afin d’empêcher les déchets de s’envoler.

2-Nous recommandons d’envoyer un bulldozeur pour rapporter le gravier vers l’arrière afin qu’il ne tombe pas dans le marais et pour gruger un peu dans la glace afin qu’elle fonde plus rapidement.

3-Nous recommandons de placer des affiches sur le site afin de bien délimiter la zone de protection du terrain humide qu’il faut respecter.

La ville de Moncton nous a assuré qu’elle passerait à l’action et adopterait dans la mesure du possible nos recommandations. Elle a donc installé du géotextile près de la butte de neige pour aider à capturer les ordures et les empêcher d’être soufflées en dehors du site vers le sentier de randonnée, les terres humides et la rivière Petitcodiac. De plus, des employés municipaux ont été recrutés pour ramasser les ordures qui sont dans la neige. Pour des raisons de sécurité, envoyer un bulldozer ou une tractopelle sur la butte ne sera pas possible.

La Ville évalue la qualité de l’eau à chaque printemps dans chacun de ses dépotoirs de neige. Elle nous dit que par les années passées, les contaminants que l’on retrouve dans la neige ont toujours été en dessous des normes établies par le Conseil canadien des ministres de l’Environnement pour la qualité des eaux en vue de la protection de la vie aquatique.

La Ville nous a assuré aussi que l’année prochaine (hiver 2014-15), la neige ne sera pas déposée au-delà de la zone tampon. Les employés municipaux seront instruits de respecter cette zone tampon qui sera clairement identifiée.

Nous remercions la ville de Moncton pour sa réponse rapide, tout particulièrement Melissa Lee, qui est venue avec nous examiner le site et a mis en place nos recommandations.

De plus, Mme Lee nous a fait visiter le nouveau méga site de Berry Mills qui sera utilisé à l’avenir par le ville de Moncton comme dépotoir à neige. Il s’agit d’un projet unique en son genre dans l’Est du Canada.

snowdumpentrance

Ce nouveau site moderne d’entreposage de la neige réduira les impacts négatifs de la fonte des neiges sur le milieu biologique qui s’y rattache. Une zone tampon et un canal longeant une grande partie du site limiteront les dégâts. La ville de Moncton en partenariat avec Canards Illimités prévoit construire quatre bassins pour filtrer l’eau qui s’écoule de la montagne de neige et ainsi minimiser l’impact sur la faune et la flore des terrains humides avoisinants.

snowpileberrymills

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

tuyaux

arbresfiltration

Nous continuerons à garder nos membres ainsi que la communauté informés des développements dans ce dossier.

L’arrivée du printemps sur les berges de la rivière Petitcodiac.

Par Georges Brun, Patrouilleur officiel des Sentinelles Petitcodiac Enfin le beau temps ! L’arrivée du printemps se montre de diverses façons sur les berges de notre chère rivière Petitcodiac. La température réchauffe non seulement les eaux qui font fondre les glaces, mais aussi les coeurs des résidents du bassin versant de la rivière Petitcodiac quiContinue Reading

La rivière en amont continue de se rétrécir, malgré l’ouverture des écluses.

Par Georges Brun, Patrouilleur officiel des Sentinelles Petitcodiac Correction : Monique Arsenault Saviez-vous que le mascaret se meurt à Turtle Creek ? Lors d’une visite en hiver à l’embouchure de la rivière Turtle Creek qui rejoint la rivière Petitcodiac, il est possible de constater la distance entre 4 ou 5 marées successives, indiquées par lesContinue Reading