Categories
Nouvelles

DIALOGUE PUBLIC: L’AVENIR DE LA RIVIÈRE MEMRAMCOOK ET DE SA CHAUSSÉE

Memramcook River, Saint-Joseph, New Brunswick, Canada

Session en anglais
Veteran’s Community Hall
4955 Main Street Dorchester, NB
Dorchester, N.-B.
25 février 2020
18h30 – 20h30

Session en français – SVP, NOTEZ BIEN LA NOUVELLE DATE EN RAISON DES ANNULATIONS CAUSÉES PAR LA TEMPÊTE DU 27 FÉV.
Le Club d’âge d’or (Berceau)
409, rte La Vallée, Memramcook NB
Memramcook, N.-B.
NOUVELLE DATE: 5 MARS 2020
18 h 30 à 20 h 30

Nous avons besoin de vos commentaires et idées!
La chaussée de la rivière Memramcook se détériore et aura besoin de réparations majeures bientôt.  Le moment est venu de discuter des options concrètes pour cette chaussée et la rivière Memramcook. Sentinelles Petitcodiac souhaite partager des données recueillies sur l’état actuel de la chaussée et présenter des options pour l’avenir. Soyez des nôtres pour un dialogue public à ce sujet. Il s’agit d’une occasion de partager vos commentaires, de poser des questions, de soulever des préoccupations et de réfléchir à des opportunités et des idées quant au potentiel de la rivière Memramcook pour ses communautés environnantes. Vos commentaires aideront Sentinelles Petitcodiac à représenter les intérêts de la communauté dans ce dossier.

ÉVÉNEMENT GRATUIT.
Veuillez SVP tout simplement indiquer votre intention d’y participer et quelle session vous intéresse: https://bit.ly/2UoPrdR

Téléchargez une copie de notre rapport qui sera présentée et qui fera l’objet de discussions lors de ces rencontres: 

Categories
Nouvelles

SENTINELLES PETITCODIAC FUT L’HÔTE D’UN SYMPOSIUM COMMUNAUTAIRE DANS LE BUT DE DISCUTER DE NOUVELLES POSSIBILITÉS D’ÉCOTOURISME, DE LOISIRS ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE.

Il reste encore du travail à faire suite à la restauration de la rivière Petitcodiac.

Sentinelles Petitcodiac fut l’hôte d’un symposium communautaire dans le but de discuter de nouvelles possibilités d’écotourisme, de loisirs et de développement économique.

Sentinelles Petitcodiac fut l’hôte d’un symposium historique le lundi 28 octobre 2019 réunissant des entreprises, municipalités, villes et villages, organismes de protection et de restauration de la faune et de la flore, universités, artistes, organismes de développement économique, gens qui vivent et travaillent le long de la rivière Petitcodiac, et autres personnes désireuses d’exploiter de façon responsable le potentiel de cette rivière pour favoriser le développement économique local.

Le symposium avait pour but d’aider Sentinelles Petitcodiac à élaborer une stratégie responsable sur le plan environnemental pour tirer profit des nouvelles possibilités offertes par la restauration de la rivière Petitcodiac, comme l’écotourisme, les activités récréatives, la santé environnementale et publique, le développement économique et la résilience communautaire.

Depuis 20 ans, Sentinelles Petitcodiac et ses partenaires communautaires travaillent ensemble pour attirer l’attention sur le sort de la rivière Petitcodiac. Les résultats ont été historiques. La rivière reprend son débit naturel, ses populations de poissons augmentent et son habitat naturel est en cours de restauration. Le mascaret est une fois de plus une attraction touristique majeure. Jamais dans l’histoire du Canada une rivière à marée n’a été ramenée à la vie de la sorte, offrant une occasion unique de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et de l’économie de collectivités urbaines et rurales.

Cependant, ces réalisations exceptionnelles ne signifient pas que la rivière Petitcodiac est à l’abri des effets néfastes des changements climatiques, de l’érosion, des inondations ou des problèmes d’origine humaine. La montée en popularité de l’écotourisme et de l’utilisation récréative de notre rivière offre des bienfaits au développement économique local, mais peut aussi créer des problèmes, et doit se faire de manière responsable afin d’assurer le bien-être de notre rivière et du public.

« Sentinelles Petitcodiac célèbre son 20e anniversaire cette année », explique Ronald Babin, président du conseil d’administration de cet organisme. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers le progrès incroyable que nous avons réalisé dans le dossier de la restauration de notre rivière bien-aimée. Puisque le pont remplaçant le pont-chaussée est en construction, la rivière va bientôt retrouver son débit naturel. Il est temps d’avoir le regard tourné vers l’avenir – un avenir bien prometteur. Le Symposium du 28 octobre est un cadeau que nous voulons offrir à la communauté, soit une invitation à nos nombreux intervenants, partenaires et amis à se réunir pour élaborer une vision commune pour cet avenir. »

COUVERTURE MÉDIATIQUE:

Categories
Nouvelles

L’AGA DE SENTINELLES PETITCODIAC OFFRE AUX CITOYENS L’OCCASION DE S’IMPLIQUER DANS LES EFFORTS DE RESTAURATION DE LA RIVIÈRE PETITCODIAC.

Communiqué de presse
Pour distribution immédiate

L’AGA de Sentinelles Petitcodiac offre aux citoyens l’occasion de s’impliquer dans les efforts de restauration de la rivière Petitcodiac.

MONCTON, N.-B. – le  lundi 4 avril 2016 – Sentinelles Petitcodiac tiendra un évènement de réseautage communautaire ainsi que son assemblée générale annuelle dans la salle Port-Royal du Château Moncton (100 rue Main, Moncton, N.-B.) le mercredi 6 avril 2016 à partir de 18 h 30. Il s’agit d’une excellente occasion pour les membres actuels de l’organisation ainsi que les membres du grand public de rencontrer le nouveau Sentinelle et directeur général de l’organisme, Daniel Bard, et d’en apprendre davantage sur les priorités quant aux efforts de restauration de la rivière. Les membres des médias sont les bienvenus.

« Il reste encore beaucoup à faire pour que la rivière Petitcodiac revienne à son état naturel », dit M. Bard en tant que porte-parole officiel de Sentinelles Petitcodiac.  « La qualité de son eau n’atteint pas le seuil de salubrité nécessaire pour y pratiquer des activités récréatives et les frayères de poissons sont loin d’être revenues à la santé, étant donné que le pont partiel reste encore à voir le jour. Sentinelles Petitcodiac représente la collectivité sensibilisée au besoin de continuer d’agir et de faire pression pour assurer la restauration complète de la rivière Petitcodiac. Nous invitons tous les membres de la communauté qui s’intéressent à la rivière et veulent la protéger à se joindre à nous pour notre évènement de réseautage et assemblée générale annuelle afin de nous faire part de leurs commentaires, partager leurs idées et découvrir comment ils peuvent s’impliquer davantage dans nos efforts. »

Depuis qu’il a pris les rênes comme Sentinelle et directeur général, Daniel Bard, ainsi que les membres du conseil d’administration des Sentinelles Petitcodiac, cherchent des moyens pour favoriser l’intérêt du public envers l’organisation et recruter de nouveaux partenaires et investisseurs afin de tirer profit du soutien des gouvernements fédéral et provincial quant au remplacement du pont-chaussée de la rivière Petitcodiac par un pont partiel. Le groupe prévoit également de mener un projet collaboratif quant à la surveillance de la rivière Petitcodiac en réponse à l’affaire très médiatisée des contaminants qui se déversent dans la rivière depuis l’ancien site d’enfouissement de déchets à Moncton.  Des échantillons et données seront pris depuis deux sites, soit l’ancien site d’enfouissement de déchets et l’embouchure de la rivière Petitcodiac, pour voir si des contaminants se font transporter jusqu’à la baie de Fundy. Le projet permettra non seulement de créer de nouveaux emplois au sein des organisations partenaires responsables du dossier, mais aussi de mettre sur pied une base de données accessible aux décideurs et au public, avec des données relatives à l’eau, le sol, les plantes et les mollusques et crustacés.

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif dont l’objectif premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Sentinelles Petitcodiac tient à la fois le rôle d’enquêteur, de scientifique, d’agent de sensibilisation et de défenseur des intérêts. Sentinelles Petitcodiac est le porte-parole de nos cours d’eau et protège notre droit collectif à une eau propre et à un bassin hydrographique sain.

-30 –

Contacts pour les médias :

Daniel Bard
Sentinelle et directeur général – Sentinelles Petitcodiac
Adresse de courrier électronique : daniel.bard@petitcodiac.org ou info@petitcodiac.org
Téléphone : 506-388-5337

Paul N. Belliveau
Président – Sentinelles Petitcodiac
Adresse de courrier électronique : paul.n.belliveau@hotmail.com
Téléphone : 506-855-2637
Cellulaire : 506-866-2637

Categories
Nouvelles

Invitation : Assemblée générale annuelle et réseautage communautaire – Sentinelles Petitcodiac

Vous vous intéressez à la santé et la restauration de la rivière Petitcodiac ? Venez rencontrer notre Sentinelle, partager vos idées et vous renseigner sur ce que vous pouvez faire pour nous aider.

Il reste encore beaucoup à faire pour que la rivière Petitcodiac revienne à son état naturel. La qualité de son eau n’atteint pas le seuil de salubrité nécessaire pour y pratiquer des activités récréatives et les frayères de poissons sont loin d’être revenues à la santé, étant donné que le pont partiel reste encore à voir le jour. Sentinelles Petitcodiac représente la collectivité sensibilisée au besoin de continuer d’agir et de faire pression pour assurer la restauration complète de la rivière Petitcodiac.

Les membres du grand public, ainsi que les membres actuels de Sentinelles Petitcodiac sont invités à en apprendre davantage sur les priorités quant aux efforts de restauration de la rivière Petitcodiac et rencontrer le nouveau Sentinelle et directeur général de l’organisme, Daniel Bard.

Soyez des nôtres lors de notre événement de réseautage et assemblée générale annuelle le mercredi 6 avril 2016 dans la salle Port Royal du Château Moncton (100, rue Main, Moncton, N.-B.).

Assemblée générale annuelle et réseautage communautaire de Sentinelles Petitcodiac
6 avril 2016 dans la salle Port Royal du Château Moncton (100, rue Main, Moncton, N.-B.)
Réseautage et inscriptions à 18 h 30.
Assemblée générale annuelle à 19 h.
Bienvenue à tous et toutes ! Événement gratuit. 

Téléchargez et imprimez l’invitation

Téléchargez et imprimez l’Ordre du jour pour l’AGA

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif basé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, dont le but premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Nous remplissons notre mission en sensibilisant la population, en patrouillant et en surveillant le bassin versant dans une démarche visant à promouvoir la conformité aux lois sur l’environnement et en lançant des projets de restauration de cours d’eau.

Certaines de nos réalisations au cours des 10 dernières années :

  • Restauration de la rivière Petitcodiac – Nous avons sensibilisé le public et convaincu le gouvernement pour ouvrir les écluses du pont-chaussée de la rivière Petitcodiac et restaurer le passage des poissons dans la rivière.
  • Éducation du public et des jeunes – Nous avons sensibilisé le public et les jeunes en particulier quant à l’eau potable et les enjeux entourant l’eau des bassins versants.
  • Dénonciation des sources de pollution – Nous avons tenu les pollueurs responsables de leurs actions, déposé des plaintes et donné suite aux infractions environnementales.
Categories
Nouvelles

Journée mondiale des rivières : Sentinelles Petitcodiac note les progrès accomplis dans le dossier de la rivière Petitcodiac.

MONCTON, N.-B. – jeudi 24 septembre 2015 – Sentinelles Petitcodiac invite tous les résidents du Grand Moncton à prendre un moment pour profiter du paysage et de l’air frais sur le sentier riverain le long de la rivière Petitcodiac lors de la Journée mondiale des rivières (dimanche 27 septembre) afin d’admirer à quel point la rivière Petitcodiac a fait du progrès depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée.

La Journée mondiale des rivières, initiée par les Nations Unies, est célébrée chaque année lors du dernier dimanche du mois de septembre. L’année dernière, plusieurs millions de personnes dans plus de 60 pays ont célébré l’importance des rivières et milieux humides partout dans le monde. Plus d’informations sur cette journée sont disponibles au http://worldriversday.com.

« La Journée mondiale des rivières est un moment opportun pour noter et se féliciter des progrès accomplis dans le dossier de la rivière Petitcodiac », dit le président de Sentinelles Petitcodiac, Paul N. Belliveau. « Nous voulons profiter de cette occasion pour réaffirmer que les Sentinelles sont engagées et continueront de travailler vers notre but – la pleine restauration de la rivière Petitcodiac. Je suis très fier du travail que notre organisme a mené au cours de la dernière décennie. J’invite les résidents de la région à aller à l’extérieur ce dimanche afin de prendre un moment pour se recueillir le long de la rivière et admirer sa beauté. »

Sentinelles Petitcodiac dit que les résidents du Grand Moncton peuvent faire le point sur plusieurs succès en cette Journée mondiale des rivières. En effet, 2015 a marqué le cinquième anniversaire depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée. Les résidents peuvent remarquer que la rivière est plus large qu’auparavant et que le mascaret gagne en amplitude. De plus, au printemps dernier, les résultats enregistrés quant à la surveillance des populations de poissons dans la rivière ont indiqué une croissance des populations de plusieurs espèces indigènes. La rivière montre plusieurs signes d’un écosystème qui se rétablit.

« Je suis fier non seulement de tout le travail qui a mené à l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010, mais aussi des efforts que nous démontrons depuis pour surveiller la santé de la rivière et aider son écosystème à se rétablir », ajoute M. Belliveau. « Il y a eu beaucoup de succès récemment, comme notre projet de restauration du ruisseau Humphreys et notre travail de collaboration avec la Coalition pour le rétablissement des poissons dans la rivière Petitcodiac qui enregistre des données sur les poissons présents dans la rivière et aide à rétablir les populations indigènes. Depuis ses débuts, notre organisme a joué le rôle de ‘chien de garde’ de la rivière Petitcodiac en patrouillant et en surveillant le bassin versant et en menant des actions pour assurer la conformité aux lois qui ont trait à l’environnement. »

Sentinelles Petitcodiac souhaite que les résidents de la région prennent du temps ce dimanche pour se divertir le long du sentier riverain avec leurs amis et familles et renouveler leur engagement personnel envers la protection et la restauration de la rivière Petitcodiac. « En cette période électorale, les citoyens peuvent exiger que les candidats prennent position sur notre projet de voir le pont-chaussée remplacé par un pont de sorte que la rivière puisse couler de façon libre et naturelle, » suggère M. Belliveau. « Ils peuvent se porter volontaires pour nous aider à patrouiller la rivière et identifier les pollueurs. Ils peuvent faire connaître leurs opinions aux conseils municipaux en ce qui concerne les développements riverains futurs, afin d’exiger que ces derniers aient davantage d’espaces verts plus sains et respectueux de l’environnement. Nous sommes toujours à la recherche de bénévoles, donc j’invite les gens qui sont inspirés par cette Journée mondiale des rivières à nous contacter par courriel à info@petitcodiac.org. »

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif dont l’objectif premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Sentinelles Petitcodiac tient à la fois le rôle d’enquêteur, de scientifique, d’agent de sensibilisation et de défenseur des intérêts. Sentinelles Petitcodiac est le porte-parole de nos cours d’eau et protège notre droit collectif à une eau propre et à un bassin hydrographique sain.

-30 –

Contact pour les médias :
Paul N. Belliveau
Président – Sentinelles Petitcodiac
Adresse de courrier électronique :paul.n.belliveau@hotmail.com
Téléphone : 506-855-2637
Cellulaire : 506-866-2637

Categories
Nouvelles

SENTINELLES PETITCODIAC APPLAUDIT LA VOLONTÉ DU GOUVERNEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK QUANT À FAIRE AVANCER LE PROJET DE LA RIVIÈRE PETITCODIAC.

MONCTON, N.-B. – 3 septembre 2015 – L’organisme Sentinelles Petitcodiac se réjouit de la volonté démontrée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick quant à faire avancer le projet de la rivière Petitcodiac.

Récemment, le ministre provincial des Transports et de l’Infrastructure, Roger Melanson, a invité les chefs des partis nationaux à s’engager concrètement dans leurs plateformes politiques pour aider le gouvernement provincial à construire un pont pour remplacer le pont-chaussée actuel reliant les villes de Moncton et Riverview. Le gouvernement provincial souhaite obtenir 52,8 millions de dollars du gouvernement fédéral pour ce pont, soit la moitié du coût total du projet. Le pont serait long de 240 mètres.

« Cette demande faite par le ministre Melanson est bien encourageante. Le gouvernement provincial semble prêt à s’engager envers ce projet afin de permettre à notre rivière de retrouver son état naturel, tel qu’elle l’était, il y a plusieurs décennies », dit le président du conseil d’administration des Sentinelles Petitcodiac, Paul N. Belliveau. « Avec de la collaboration entre les divers paliers gouvernementaux et partenaires ainsi que de la conviction envers ce projet, nous pourrons être en mesure d’atteindre l’objectif désiré, soit une rivière pleinement en santé. »

Depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010, la rivière Petitcodiac reprend ses forces. Le mascaret gagne en amplitude et la rivière montre plusieurs signes d’un écosystème qui se rétablit, par exemple la croissance de populations de certaines espèces de poissons indigènes, notée récemment dans un rapport de la Coalition pour le rétablissement des poissons dans la rivière Petitcodiac. Quoique fières d’avoir gagné cette première bataille, les Sentinelles ont toujours prôné que la meilleure option pour la rivière est celle du remplacement au complet du pont-chaussée par un pont et n’ont jamais cessé de travailler pour faire avancer ce dossier. « Nous continuerons à travailler d’arrachepied jusqu’à ce que notre rêve devienne réalité », ajoute M. Belliveau. « L’appui du gouvernement provincial, démontré publiquement par monsieur Melanson, nous mène un pas de plus vers ce but. J’applaudis donc cette volonté du gouvernement provincial et j’écho le défi que monsieur Melanson a lancé aux quatre partis politiques nationaux en cette période électorale. Je veux que leurs chefs promettent d’appuyer le projet de la rivière Petitcodiac. »

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif dont l’objectif premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Sentinelles Petitcodiac tient à la fois le rôle d’enquêteur, de scientifique, d’agent de sensibilisation et de défenseur des intérêts. Sentinelles Petitcodiac est le porte-parole de nos cours d’eau et protège notre droit collectif à une eau propre et à un bassin hydrographique sain.

-30 –

Contact pour les médias :

Paul N. Belliveau
Président – Sentinelles Petitcodiac
Adresse de courrier électronique :paul.n.belliveau@hotmail.com
Téléphone : 506-855-2637
Cellulaire : 506-866-2637

Categories
Nouvelles

LES DONNÉES DES 5 DERNIÈRES ANNÉES D’ÉTUDE SUR LES POPULATIONS DE POISSONS DANS LA RIVIÈRE PETITCODIAC DEPUIS L’OUVERTURE DES ÉCLUSES DU PONT-CHAUSSÉE DÉMONTRENT QUE LA SANTÉ DE L’ÉCOSYSTÈME RIVERAIN S’AMÉLIORE.

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK – lundi 15 juin 2015 – Chaque printemps voit de nombreuses espèces de poissons anadromes monter la rivière Petitcodiac afin de se reproduire. La Petitcodiac Fish Recovery Coalition (PFRC) y installe chaque année sa trappe à poissons afin de pouvoir les compter et obtenir des données sur les espèces qui se trouvent dans la rivière. Elle se prépare en ce moment à enregistrer une autre saison de données. Elle se dit satisfaite des données recueillies au cours des 5 dernières années, soit depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010. Ces données indiquent que la santé de l’écosystème riverain s’est améliorée.

« Les populations de plusieurs espèces de poissons évoluent dans la direction souhaitée depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée, » dit Edmund Redfield, responsable du fonctionnement des trappes et de la recherche menée par la coalition. « Plusieurs espèces de poissons indigènes dont nous voulions voir les nombres augmenter sont, en effet, en train de connaître une croissance de population, certaines parmi ces dernières beaucoup plus que prévu, tandis que les populations d’espèces non indigènes envahissantes sont en déclin. » (…)

Lire le communiqué de presse.

Categories
Nouvelles

SENTINELLES PETITCODIAC SE DIT INQUIET DU PROJET P3 POUR TRANSAQUA – LA COMMISSION DES EAUX USÉES DU GRAND MONCTON

MONCTON, N.-B. – 7 mai 2015 – L’organisme Sentinelles Petitcodiac se dit inquiet des plans de la Commission régionale des eaux usées du Grand Moncton, maintenant connue sous le nom TransAqua, en ce qui concerne le recours au concept P3 (partenariat public-privé) comme modèle de financement pour l’amélioration de son installation afin d’intégrer le traitement secondaire, conformément aux nouveaux règlements fédéraux qui entrent en vigueur en 2020.

Selon le président du conseil d’administration de Sentinelles Petitcodiac, Paul N. Belliveau, il faut être prudent avec le concept P3 pour le financement et la gestion des services publics. « Je suis d’avis qu’une entreprise de service public, telle que l’usine de traitement des eaux usées, devrait demeurer entre les mains du secteur public. Il existe plusieurs exemples de projets similaires au niveau de la gestion et le traitement des eaux usées qui n’ont pas bien fonctionné et considérablement nui à l’environnement. »

Les sentinelles se disent inquiètes du fait que la quête du profit pourrait maintenant devenir un élément primordial pour TransAqua, si elle se fait gérer comme une entreprise privée. Cela pourrait compromettre la qualité de ses services et opérations. « Nous pensons que le concept P3 pose des risques inacceptables, » déclare M. Belliveau.

Si le projet P3 est accepté, les utilisateurs pourraient être obligés de voir et accepter une augmentation des tarifs, sans pour autant connaître les raisons derrière cette hausse ou avoir le droit de réclamer l’accès à l’information. « Partout où il y a des projets P3 pour gérer la collecte et le traitement des eaux usées, nous voyons ce phénomène, soit moins de contrôle opérationnel et le manque d’accès aux renseignements de la part du public, » dit M. Belliveau. « Nous savons que TransAqua possède une réserve financière très alléchante pour les entreprises privées qui font le traitement des eaux usées. Mettre cette réserve dans les mains du secteur privé présente un grand danger. Nous pourrions perdre le contrôle d’un service public tout à fait essentiel. »

Ayant vu les dangers des projets P3 ailleurs pour le traitement des eaux usées et compte tenu des risques (perte de contrôle et du droit de l’accès à l’information par les citoyens, compromis sur le plan opérationnel et la qualité des services pour favoriser le profit ainsi que répercussions potentiellement négatives sur l’environnement) Sentinelles Petitcodiac est d’avis que la gestion de TransAqua devrait relever entièrement du secteur public et non d’un partenariat public-privé.

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif dont l’objectif premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Sentinelles Petitcodiac tient à la fois le rôle d’enquêteur, de scientifique, d’agent de sensibilisation et de défenseur des intérêts. Sentinelles Petitcodiac est le porte-parole de nos cours d’eau et protège notre droit collectif à une eau propre et à un bassin hydrographique sain.

Categories
Nouvelles

SENTINELLES PETITCODIAC SE DOTE D’UN NOUVEAU PLAN STRATÉGIQUE. FAVORISER L’ENGAGEMENT DES CITOYENS ENVERS LES DOSSIERS DES RIVIÈRES PETITCODIAC, MEMRAMCOOK ET SHEPODY EST PRIORITAIRE.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK – le 19 mars 2015 – Sentinelles Petitcodiac a tenu son Assemblée générale annuelle hier soir à l’Hôtel Château Moncton. L’organisme, maintenant dans sa 16e année d’existence, a fièrement présenté de nouvelles priorités stratégiques qui guideront ses membres et bénévoles dans les années à venir.

Bien que notre chère « rivière chocolat » se porte beaucoup mieux depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010, Sentinelles Petitcodiac rappelle que le travail n’est pas encore terminé pour restaurer complètement la rivière Petitcodiac. Avec la vague d’appui populaire et d’enthousiasme envers la rivière manifestée par les gens dans la communauté depuis le début du phénomène du surf, l’organisme devait renouveler sa mission et sa vision et se doter de nouveaux objectifs stratégiques afin de s’assurer que les Sentinelles puissent travailler sur des projets qui sont non seulement bénéfiques aux rivières Petitcodiac, Memramcook et Shepody, mais favorisent aussi l’engagement des citoyens. Pendant les six derniers mois, le conseil d’administration s’est donc penché sur l’élaboration du nouveau plan stratégique de l’organisme. Ce document guidera les activités et les projets prioritaires au cours des trois prochaines années.

« Nous avons rencontré nos membres et des partenaires clés dans la communauté afin de comprendre quel est le rôle que nous devons maintenant jouer et comment nous pouvons mieux travailler ensemble, » explique le président de Sentinelles Petitcodiac, Paul. N. Belliveau. « Comme beaucoup d’autres organismes à but non lucratif, le financement demeure l’un de nos plus grands défis, mais je suis certain que notre travail va nous mener vers des résultats impressionnants au cours de la prochaine année. »

Les projets prioritaires pour l’organisme comprennent le remplacement du pont-chaussée de la rivière Petitcodiac par un pont partiel, le projet du pont-chaussée de la rivière Memramcook, l’enlèvement du barrage sur le ruisseau Mills à Riverview (un projet de nature similaire au travail récemment complété lors de la restauration du ruisseau Humphreys), et la collaboration avec la Ville de Moncton, la Ville de Dieppe et la Ville de Riverview pour la création et le lancement d’un centre d’interprétation sur le sentier de la rivière Petitcodiac. De plus, l’organisme surveille de près TransAqua, la Commission des eaux usées du Grand Moncton – afin de s’assurer qu’elle respecte les priorités environnementales énoncées dans son plan stratégique.

De plus, les membres du nouveau conseil d’administration ont été élus pour la prochaine année lors de l’Assemblée générale annuelle du 18 mars.

Paul N. Belliveau – Président
Georges Brun – Vice-président
Monique Arseneault – Secrétaire-trésorière
Roger Dubois – Administrateur
Jean-Marc Dugas – Administrateur
Alfred Ehrenclou – Administrateur
Bryant Freeman – Administrateur
Conrad LeBlanc – Administrateur
Edmund Redfield – Administrateur
Sarah Short –  Administratrice
Jimmy Therrien – Administrateur

Categories
Nouvelles

AIMERIEZ-VOUS AIDER À REDONNER VIE AUX RIVIÈRES PETITCODIAC, MEMRAMCOOK ET SHEPODY ?

Il existe une équipe de bénévoles qui a répondu OUI à cette question !

Notre mission
Sentinelles Petitcodiac regroupe des Anglophones et des Francophones qui désirent travailler ensemble pour assurer la restauration, la protection et la valorisation des bassins versants de la rivière Petitcodiac et de l’estuaire de la baie de Shepody.

Territoire
Nous aimerions recruter des bénévoles qui demeurent dans les régions suivantes :

  • Riverview
  • Salisbury-Petitcodiac
  • Fort Folly
  • Hillsborough-Hopewell

Plan stratégique
Sentinelles Petitcodiac lancera son plan stratégique lors de sa prochaine assemblée générale annuelle qui aura lieu au Château Moncton (salle Port Royal) le 18 mars 2015, débutant à 19 h.

Grâce à ce plan stratégique, les bénévoles du nouveau conseil d’administration pourront canaliser leurs énergies vers les buts prioritaires de notre organisme.

Intéressé(e) ?
Si vous désirez faire partie de cette équipe, n’hésitez pas à envoyer votre nom, numéro de téléphone et adresse courriel à Conrad LeBlanc (506-758-8118 ou cojo2012@gmail.com).

MAILING LIST / LISTE D’ENVOIS

SUBSCRIBE / ABONNEMENT

Canada Helps

WaterKeeper Alliance