Les données des 5 dernières années d’étude sur les populations de poissons dans la rivière Petitcodiac depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée démontrent que la santé de l’écosystème riverain s’améliore.

PFRC News Release - June 2015 - Logos - Header

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK – lundi 15 juin 2015 – Chaque printemps voit de nombreuses espèces de poissons anadromes monter la rivière Petitcodiac afin de se reproduire. La Petitcodiac Fish Recovery Coalition (PFRC) y installe chaque année sa trappe à poissons afin de pouvoir les compter et obtenir des données sur les espèces qui se trouvent dans la rivière. Elle se prépare en ce moment à enregistrer une autre saison de données. Elle se dit satisfaite des données recueillies au cours des 5 dernières années, soit depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010. Ces données indiquent que la santé de l’écosystème riverain s’est améliorée.

« Les populations de plusieurs espèces de poissons évoluent dans la direction souhaitée depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée, » dit Edmund Redfield, responsable du fonctionnement des trappes et de la recherche menée par la coalition. « Plusieurs espèces de poissons indigènes dont nous voulions voir les nombres augmenter sont, en effet, en train de connaître une croissance de population, certaines parmi ces dernières beaucoup plus que prévu, tandis que les populations d’espèces non indigènes envahissantes sont en déclin. » (…)

Lire le communiqué de presse.

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

Sorry, comments are closed for this post.

canadadon

water-alliance