Sentinelles Petitcodiac applaudit la volonté du gouvernement du Nouveau-Brunswick quant à faire avancer le projet de la rivière Petitcodiac.

MONCTON, N.-B. – 3 septembre 2015 – L’organisme Sentinelles Petitcodiac se réjouit de la volonté démontrée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick quant à faire avancer le projet de la rivière Petitcodiac.

Récemment, le ministre provincial des Transports et de l’Infrastructure, Roger Melanson, a invité les chefs des partis nationaux à s’engager concrètement dans leurs plateformes politiques pour aider le gouvernement provincial à construire un pont pour remplacer le pont-chaussée actuel reliant les villes de Moncton et Riverview. Le gouvernement provincial souhaite obtenir 52,8 millions de dollars du gouvernement fédéral pour ce pont, soit la moitié du coût total du projet. Le pont serait long de 240 mètres.

« Cette demande faite par le ministre Melanson est bien encourageante. Le gouvernement provincial semble prêt à s’engager envers ce projet afin de permettre à notre rivière de retrouver son état naturel, tel qu’elle l’était, il y a plusieurs décennies », dit le président du conseil d’administration des Sentinelles Petitcodiac, Paul N. Belliveau. « Avec de la collaboration entre les divers paliers gouvernementaux et partenaires ainsi que de la conviction envers ce projet, nous pourrons être en mesure d’atteindre l’objectif désiré, soit une rivière pleinement en santé. »

Depuis l’ouverture des écluses du pont-chaussée en 2010, la rivière Petitcodiac reprend ses forces. Le mascaret gagne en amplitude et la rivière montre plusieurs signes d’un écosystème qui se rétablit, par exemple la croissance de populations de certaines espèces de poissons indigènes, notée récemment dans un rapport de la Coalition pour le rétablissement des poissons dans la rivière Petitcodiac. Quoique fières d’avoir gagné cette première bataille, les Sentinelles ont toujours prôné que la meilleure option pour la rivière est celle du remplacement au complet du pont-chaussée par un pont et n’ont jamais cessé de travailler pour faire avancer ce dossier. « Nous continuerons à travailler d’arrachepied jusqu’à ce que notre rêve devienne réalité », ajoute M. Belliveau. « L’appui du gouvernement provincial, démontré publiquement par monsieur Melanson, nous mène un pas de plus vers ce but. J’applaudis donc cette volonté du gouvernement provincial et j’écho le défi que monsieur Melanson a lancé aux quatre partis politiques nationaux en cette période électorale. Je veux que leurs chefs promettent d’appuyer le projet de la rivière Petitcodiac. »

Sentinelles Petitcodiac est un organisme sans but lucratif dont l’objectif premier est la restauration de la santé écologique des bassins hydrographiques des rivières Petitcodiac et Memramcook ainsi que de l’estuaire de la baie de Shepody, au sud-est du Nouveau-Brunswick. Sentinelles Petitcodiac tient à la fois le rôle d’enquêteur, de scientifique, d’agent de sensibilisation et de défenseur des intérêts. Sentinelles Petitcodiac est le porte-parole de nos cours d’eau et protège notre droit collectif à une eau propre et à un bassin hydrographique sain. Informations :http://petitcodiac.org/

-30 -

Contact pour les médias :

Paul N. Belliveau

Président – Sentinelles Petitcodiac

Adresse de courrier électronique :paul.n.belliveau@hotmail.com

Téléphone : 506-855-2637

Cellulaire : 506-866-2637

FacebookTwitterGoogle+PinterestShare

Sorry, comments are closed for this post.

canadadon

water-alliance